Sur la table où je prépare, je coupe et redécoupe,

essaie, regarde, observe.

Couleurs, formes et mouvements, gestes et corps de papiers découpés,

parfois tronqués.

Sur ma planche de bois, ou mon support en carton, je colle et j’assemble

mes morceaux choisis, papiers épars, dissemblables...

pour qu’interviennent le hasard et le plaisir de la coïncidence,

celle qui m’appelle et me parle,

et qu’ainsi se produise

une " rencontre fortuite sur une table de dissection

d’une machine à coudre et d’un parapluie "

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Pascale-Toussaint-Porte